Café littéraire du 09 janvier 2012

 

Aujourd'hui c'est un café...chocolaté !

L'occasion de revenir sur des titres proposés lors de cafés précédents et appréciés des élèves qui ont savouré ces lectures pendant les vacances...

 Petit retour aussi sur le film de la veille : "Le hérisson" (avec Josiane Balasko), adapté de "Lélégance du hérisson" évoqué lors de nos premières rencontres.

Mme Calvez nous propose de nous régaler (avec ses chocolats) et avec un "roman historique d'aventure", le Goncourt 2001 : 

Rouge Brésil  Jean-Christophe Rufin

 Un décor de jungle aux ténèbres frissonnantes, un impitoyable ciel de lumière que reflètent les eaux d'une baie tranquille, trop tranquille – et le doigt ironique de Dieu pointé à l'horizon : le Pain de sucre. En pleine tourmente Renaissance, des conquistadores français sont venus ici brûler la politesse aux Portugais, et fonder une "France antarctique" dans ce désert hospitalier aux seuls Indiens et à leur appétit de "cannibales" – bien moins dévastateur que les luttes fratricides qui déchirent huguenots et catholiques enfiévrés par un climat délétère.
Au centre de ce tumulte : un frère et une soeur, deux orphelins d'origine à la fois obscure et chevaleresque, dont une belle et blonde Colombe bientôt rendue au glorieux état de "nature". 

(Disponible au CDI)

 

et une série de polars qui plante son décor dans la région :

Marcus Aper chez les Rutènes, Anne de Leseleuc

 

Mme Brizard "enchaîne" avec un prix Fémina d'une belle écriture et des facettes multiples de la personnnalité à découvrir...

Rien ne s'oppose à la nuit, Delphine de Vigan

 La douleur de Lucile, ma mère, a fait partie de notre enfance et plus tard de notre vie d’adulte.La douleur de Lucile sans doute nous constitue, ma sœur et moi, mais toute tentative d’explication est vouée à l’échec. L’écriture n’y peut rien, tout au plus me permet-elle de poser les questions et d’interroger la mémoire. 
La famille de Lucile, la notre par conséquent, a suscité tout au long de son histoire de nombreux hypothèses et commentaires. Les gens que j’ai croisés au cours de mes recherches parlent de fascination ; je l’ai souvent entendu dire dans mon enfance. Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du Verbe, et celui du silence. 
Le livre, peut-être, ne serait rien d’autre que ça, le récit de cette quête, contiendrait en lui-même sa propre genèse, ses errances narratives, ses tentatives inachevées. Mais il serait cet élan, de moi vers elle, hésitant et inabouti. » 

Dans cette enquête éblouissante au cœur de la mémoire familiale, où les souvenirs les plus lumineux côtoient les secrets les plus enfouis, ce sont toutes nos vies, nos failles et nos propres blessures que Delphine de Vigan déroule avec force. Delphine de Vigan est notamment l’auteur du best seller No et moi.

 

C'est au tour des élèves participants de proposer des lectures visiblement enthousiasmantes comme :

 

  Danger mortel de Robin Cook

Pourquoi les patients du docteur Jason Howard meurent-ils quelques semaines après un examen médical qui n'a rien décelé d'anormal ? Les autopsies ne révèlent aucun virus, mais un vieillissement soudain, brutal, des sujets. Lorsque son ami Hayes, célèbre généticien, meurt au moment où il allait lui confier le secret de sa découverte : la synthèse d'une hormone de croissance, Jason décide de percer le mystère. Hayes, qui avait pour maîtresse la jeune Carol Donner, étudiante mais aussi danseuse dans un cabaret de Boston, menait une curieuse double vie. A qui a-t-il pu confier son secret ? A Carol ? A son assistante Helene, soudainement et horriblement assassinée par un mystérieux tueur psychopathe venu de Miami ?

  "Génial !" semble-t'il, et ça vient du coeur !

et

La solitude des nombres premiers, Paolo Giordano


Alice est une jeune fille anorexique, handicapée par un accident de ski dont elle rend son père responsable. Mattia est un jeune surdoué des mathématiques, qui se scarifie les bras pour se punir d’avoir abandonné sa soeur jumelle, attardée mentale, dans un parc. Solitaires, ils vont s’engager dans une relation asymétrique, entre fugues et retrouvailles, entre amour et haine.

Né en 1982 à Turin, Paolo Giordano prépare, en parallèle à sa carrière d'écrivain, un doctorat en physique théorique. Il est le plus jeune auteur à avoir été couronné du très prestigieux prix Strega, pour son premier roman.

 Disponible au CDI

Egalement dispo au CDI et en plusieurs exemplaires (dans le cadre de notre prix littéraire Jean2Marcel 2012) :

 

Terrienne de Jean-Claude Mourlevat

 Tout commence sur une route de campagne... Après avoir reçu un message de sa soeur, disparue depuis un an, Anne se lance à sa recherche et passe...de "l'autre côté". Ele se retrouve dans un monde parallèle, un ailleurs dépourvu d'humanité, mais où elle rencontrera cependant des alliés inoubliables. Pour arracher sa soeur à ce monde terrifiant, Anne ira jusqu'au bout, au péril de sa vie. Elle se découvrira elle-même : Terrienne.
Vous ne respirerez plus jamais de la même manière.

 

Rendez-vous lundi 23 janvier à partir de 12h15,

peut-être pour un "spécial  BD et  Mangas"... ou pas ! (D'accord, on ne suit pas toujours le programme.... !!! )           

On verra bien ce que nous réservent les plus gourmands...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Modifier le commentaire 

par SYLVIE CUCALA le 27 nov. 2012 à 09:57

haut de page