Jean VIGO aujourd'hui

Catégorie : Jean Vigo et le cinéma

Malgré sa courte carrière cinématographique on peut affirmer que Jean VIGO a été un précurseur et un créateur d’exception. Il influença grandement les générations futures.
Nombreux ont été les amis de Jean VIGO et les cinéastes qui témoignèrent du talent de celui-ci et exprimèrent leur admiration. En effet, la personne de Jean VIGO et son oeuvre ont fait l’objet d’un véritable culte.
Ainsi Gilles JACOB l’a surnommé : "Saint Jean VIGO patron des ciné-clubs".
Henri LANGLOIS, "le Pape" de la cinémathèque, le tenait pour le plus grand cinéaste français. Il disait de lui : "VIGO est le cinéma incarné dans un homme" et il ajoutait : "Si le cinéma est un art du sommeil, il n’y a qu’un homme qui ait la clef des songes : Jean VIGO".
Quant à François TRUFFAUT, il se référait sans cesse à lui. Ses "400 coups" sont dans la lignée de "Zéro de conduite".
Raymond BORDE, l’un des fondateurs de la cinémathèque de Toulouse, disait : "Il est encore l’un d’entre nous. Sa poésie, sa violence nous font signe. Il reste au coeur du monde qui nous entoure, parce qu’il nous a appris à le voir". "ce mort est plus vivant que la plupart de ses confrères encore en exercice. Cette ombre s’avance à leur tête, en avant-garde".

Le prix Jean VIGO

Pour rappeler son souvenir, un prix Jean VIGO est décerné chaque année, depuis 1951, à "un réalisateur français distingué pour son indépendance d’esprit et son originalité de style" :
Jean-Luc GODARD pour "A bout de souffle" en 1960 ; Yves ROBERT pour "La guerre des boutons" en 1962 ; Mehdi CHAREF pour "Le thé au harem d’Archimède" en 1985... Anne FONTAINE pour "Les histoires d’amour finissent mal en général" en 1993.

Conclusion

L’oeuvre de Jean VIGO se limite à quelques films mais ils restent bien ancrés dans nos mémoires. VIGO était un véritable artiste,
laissons la parole à Marcel MARTIN : "Il est mort à sa caméra, comme d’autres à leur fusil, à leur barricade. Il vit".
et à Jean DASTE : "...avec lui on ne pouvait qu’être vrai. ..." et "Avec le temps Jean VIGO demeure toujours présent dans mon esprit et dans mon coeur."

Eléments de bibliographie

- Pierre LHERMINIER :
   Jean VIGO, éditions Pierre LHERMINIER - 1984
   Jean VIGO, oeuvre et cinéma, édition LHERMINIER - 1985
- P.E. SALES GOMES : Jean VIGO, RAMSAY Poche Cinéma - 1988
- Textes et témoignages recueillis par Freddy BUACHE - LAUSANNE 1962
- G. SADOUL : Histoire du cinéma mondial, FLAMARION - 1966
- Dictionnaire du cinéma, LAROUSSE - 1986.
- La revue du cinéma N°455 de décembre 1989
- Premier plan N°19 de Novembre 1961.

Textes extraits de la brochure "Jean VIGO, d’hier à aujourd’hui" réalisée en 1994 par les élèves des lycées Jean VIGO.

Modifier le commentaire 

par adminme vigo le 16 mai 2013 à 13:27

haut de page