En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Jean Vigo et Jean Dewasne

Jean VIGO aujourd'hui

Par adminme vigo, publié le vendredi 18 décembre 2009 21:13 - Mis à jour le jeudi 16 mai 2013 13:27

Malgré sa courte carrière cinématographique on peut affirmer que Jean VIGO a été un précurseur et un créateur d’exception. Il influença grandement les générations futures.
Nombreux ont été les amis de Jean VIGO et les cinéastes qui témoignèrent du talent de celui-ci et exprimèrent leur admiration. En effet, la personne de Jean VIGO et son oeuvre ont fait l’objet d’un véritable culte.
Ainsi Gilles JACOB l’a surnommé : "Saint Jean VIGO patron des ciné-clubs".
Henri LANGLOIS, "le Pape" de la cinémathèque, le tenait pour le plus grand cinéaste français. Il disait de lui : "VIGO est le cinéma incarné dans un homme" et il ajoutait : "Si le cinéma est un art du sommeil, il n’y a qu’un homme qui ait la clef des songes : Jean VIGO".
Quant à François TRUFFAUT, il se référait sans cesse à lui. Ses "400 coups" sont dans la lignée de "Zéro de conduite".
Raymond BORDE, l’un des fondateurs de la cinémathèque de Toulouse, disait : "Il est encore l’un d’entre nous. Sa poésie, sa violence nous font signe. Il reste au coeur du monde qui nous entoure, parce qu’il nous a appris à le voir". "ce mort est plus vivant que la plupart de ses confrères encore en exercice. Cette ombre s’avance à leur tête, en avant-garde".

Le prix Jean VIGO

Pour rappeler son souvenir, un prix Jean VIGO est décerné chaque année, depuis 1951, à "un réalisateur français distingué pour son indépendance d’esprit et son originalité de style" :
Jean-Luc GODARD pour "A bout de souffle" en 1960 ; Yves ROBERT pour "La guerre des boutons" en 1962 ; Mehdi CHAREF pour "Le thé au harem d’Archimède" en 1985... Anne FONTAINE pour "Les histoires d’amour finissent mal en général" en 1993.

Conclusion

L’oeuvre de Jean VIGO se limite à quelques films mais ils restent bien ancrés dans nos mémoires. VIGO était un véritable artiste,
laissons la parole à Marcel MARTIN : "Il est mort à sa caméra, comme d’autres à leur fusil, à leur barricade. Il vit".
et à Jean DASTE : "...avec lui on ne pouvait qu’être vrai. ..." et "Avec le temps Jean VIGO demeure toujours présent dans mon esprit et dans mon coeur."

Eléments de bibliographie

- Pierre LHERMINIER :
   Jean VIGO, éditions Pierre LHERMINIER - 1984
   Jean VIGO, oeuvre et cinéma, édition LHERMINIER - 1985
- P.E. SALES GOMES : Jean VIGO, RAMSAY Poche Cinéma - 1988
- Textes et témoignages recueillis par Freddy BUACHE - LAUSANNE 1962
- G. SADOUL : Histoire du cinéma mondial, FLAMARION - 1966
- Dictionnaire du cinéma, LAROUSSE - 1986.
- La revue du cinéma N°455 de décembre 1989
- Premier plan N°19 de Novembre 1961.

Textes extraits de la brochure "Jean VIGO, d’hier à aujourd’hui" réalisée en 1994 par les élèves des lycées Jean VIGO.

Pièces jointes
Aucune pièce jointe
Catégories
  • Jean Vigo et le cinéma