Bloy Clément Joseph

Catégorie : Classe1907

Clément Joseph BLOY

 

Né : le 24 octobre 1887 à Millau en Aveyron

Profession : gantier

Mort : le 30 octobre 1917 à Vaillly

Mobilisation : le 2 août 1914 au 62ème bataillon de chasseur à pied

Vailly dans la guerre :

Vailly, située dans la vallée de l’Aisne et quelques kilomètres au Sud du Chemin des Dames, va se voir piégée par sa situation géographique. Pendant l’offensive du plan Schlieffen, les Allemands vont franchir le Chemin des Dames, puis la Marne pour être stoppés à cet endroit : ce fut la première bataille de la Marne. Les Allemands, arrêtés à 150 kilomètres de Paris dans la forêt de Saint-Gobain par Joffre, se voient obligés de battre en retraite vers le Chemin des Dames. Les Français pourchassent l’envahisseur mais arrivés au Chemin si connu, ils sont arrêtés par les hordes allemandes qui, surplombant la vallée de l’Aisne, les piègent dans cette même vallée. Occupée par la France, la modeste cité sert de camp de médecine de première, seconde et troisième ligne.

 

Plan de Vailly :

Le jour de la bataille :

A partir du 21 octobre, le feu de l’artillerie allemande augmente d’intensité. Les pertes s'accroissent mais demeurent encore assez faibles. Le 23 octobre, le pont routier de Vailly, qui avait sauté mais avait été aménagé en passerelle, s’écroule complètement dans la soirée sous les obus de l'ennemi. Le 25 octobre, une patrouille avait situé les tranchées allemandes à 600 m de la ligne française mais, au matin du 28, on s'aperçoit qu'une nouvelle ébauche ne s'en trouve plus qu'à 300 m. Le 30 octobre entre 7 et 8 heures, l'attaque d'infanterie allemande se déclenche sur tout le front des trois régiments français, l'ennemi s'infiltrant dans le terrain boisé.

 

Bataille dans les tranchées de l'Aisne :

Clément Joseph BLOY

 

Né : le 24 octobre 1887 à Millau en Aveyron

Profession : gantier

Mort : le 30 octobre 1917 à Vaillly

Mobilisation : le 2 août 1914 au 62ème bataillon de chasseur à pied

Vailly dans la guerre :

Vailly, située dans la vallée de l’Aisne et quelques kilomètres au Sud du Chemin des Dames, va se voir piégée par sa situation géographique. Pendant l’offensive du plan Schlieffen, les Allemands vont franchir le Chemin des Dames, puis la Marne pour être stoppés à cet endroit : ce fut la première bataille de la Marne. Les Allemands, arrêtés à 150 kilomètres de Paris dans la forêt de Saint-Gobain par Joffre, se voient obligés de battre en retraite vers le Chemin des Dames. Les Français pourchassent l’envahisseur mais arrivés au Chemin si connu, ils sont arrêtés par les hordes allemandes qui, surplombant la vallée de l’Aisne, les piègent dans cette même vallée. Occupée par la France, la modeste cité sert de camp de médecine de première, seconde et troisième ligne.

 

Plan de Vailly :

Le jour de la bataille :

A partir du 21 octobre, le feu de l’artillerie allemande augmente d’intensité. Les pertes s'accroissent mais demeurent encore assez faibles. Le 23 octobre, le pont routier de Vailly, qui avait sauté mais avait été aménagé en passerelle, s’écroule complètement dans la soirée sous les obus de l'ennemi. Le 25 octobre, une patrouille avait situé les tranchées allemandes à 600 m de la ligne française mais, au matin du 28, on s'aperçoit qu'une nouvelle ébauche ne s'en trouve plus qu'à 300 m. Le 30 octobre entre 7 et 8 heures, l'attaque d'infanterie allemande se déclenche sur tout le front des trois régiments français, l'ennemi s'infiltrant dans le terrain boisé.

 

Bataille dans les tranchées de l'Aisne :

Carriere Romain et Cirgue Claire

Modifier le commentaire 

par Claire CIRGUE le 03 juin 2016 à 09:47

haut de page