1916.2: La bataille du Mort-Homme.

Les Allemands attaquent autour du Mort-Homme en commençant le 6 mars 1916 par la rive gauche et ses trois bois : celui des Bourrus, de Cumière et des Corbeaux. Les Français parviennent à les arrêter. Cette « bataille dans la bataille » va durer jusqu’au 15 mars de la même année. Pendant cette dizaine de jours, le secteur devient un désert. Les souffrances furent égales dans les deux camps.

Puis, à partir du 7 mars, les allemands attaquent sur la rive droite autour du fort de Vaux et des communes de la Côte du Poivre et d'Avocourt. Ils commencent de Douaumont, qui est le secteur le plus touché de la bataille. Le fort de Souville, l’ouvrage de Thiaumont et l’ouvrage de Froideterre ont permis aux troupes françaises de s’accrocher sur la dernière position haute qui domine la ville de. Le village de Fleury-devant-Douaumont fut pris et repris 16 fois au total et fut témoin de combats particulièrement forts. Cependant les allemands n'iront pas plus loin. Ce village fait aujourd’hui partie des huit villages fantômes de France (c'est-à-dire qu’ils ont un maire mais pas d’habitants) et a représenté l’avance extrême des troupes allemandes devant Verdun.

Que ce soit sur l'une ou l'autre des deux rives, les deux camps subissent de grosses pertes humaines. Beaucoup d'unités vont être reconstituées, certaines entièrement, ou disparaître.

 

 

 

 

 

Source:http://fr.wikipedia.org/

Lucie CARTAILLAC et Carla VAILLARD.

Modifier le commentaire 

le 10 juin 2015 à 19:26

haut de page