Anna El Agri, Catherine André, leurs débuts.

      Aujourd'hui nous allons nous intéresser à une élève de terminale littéraire qui s'est lancée dans le mannequinat et qui, maintenant, travaille avec la célèbre créatrice : Catherine André. Nous parlerons de l'entrée d'Anna dans le monde de la mode, de ses impressions et lui demanderons si elle veut continuer dans cette branche ou changer complètement d'orientation. Voici la présentation de son employeur :

Catherine André

        Elle est née en 1956, c'est une créatrice qui a 35 ans de création et qui se définit comme "hors-mode". Elle a été promue chevalier de la légion d'honneur, et a reçu sa décoration le 25 juin 2011, à Millau. Cette styliste conçoit depuis toujours des vêtements  féminins colorés, aux formes intemporelles, aux imprimés originaux et aux mailles uniques : laine et cuir sont ses principaux matériaux. Elle vient de créer une collection pour hommes. Elle possède trois boutiques à Paris et d'autres dispersées dans vingt et un pays et un magasin d'usine à Millau, 20 rue du Rajol, derrière la place de la Capelle.

C'est en 1994 qu'elle décida de créer ses propres modèles. Fin janvier 1995, elle présentait sa première collection au Salon du Prêt-à-Porter de Paris. Elle commença à signer des commandes avec le Japon ce qui lui permit d'accéder à une certaine notoriété.

A partir de 1999, l'entreprise a connu une croissance de 40% par an. Si elle avait en 2003 un chiffre d'affaires de 2 millions d'euros, il est en 2009, de 3,6 à 3,7 millions d'euros.

                               

Photo : dernière collection de Catherine André pour Homme (la première pour les hommes.)

Article réalisé grâce à : vivreaupays.pro

 

Interview d'Anna El Agri

  • Depuis combien de temps es-tu mannequin ? Comment as-tu débuté ? Et où ? Comment as-tu été remarquée ?

J'ai débuté grâce à une amie photographe qui a utilisé mes photos pour faire un book, ce qui m'a permis de faire la collection de manteaux chez Mellencamp, magasin de création de vêtements en cuir. Puis a suivi un concours de circonstances : un ami a parlé de moi pendant son stage chez Catherine André, ce qui m'a aidée à entrer dans le monde de la mode. J'y suis depuis maintenant un an et demi environ.

  • Es-tu rémunérée ? Le fais-tu par passion ou pour l'argent ?

Je suis bien rémunérée, mais je ne fais pas cela uniquement pour l'argent. Je suis réellement passionnée par la mode et les vêtements.

  • Aimerais-tu en faire ton métier ?

Je ne souhaite pas travailler comme mannequin mais j'envisage de rester dans le milieu de la mode pour mon futur métier.

  • En quoi consiste exactement ton travail pour Catherine André ? Fais-tu des photos ou des défilés ?

Catherine André m'a embauchée pour l'essayage des nouvelles collections avec le styliste, avant l'élaboration de la mise en page du catalogue sur son site. Je sers de modèle pour porter chaque style de vêtements. Je ne fais pas de défilés mais seulement des photos. Je vais d'ailleurs apparaître dans le catalogue présentant la nouvelle collection été 2012.

  • Cette activité te prend-elle beaucoup de temps dans ta vie de lycéenne ?

Cette passion me prend du temps, c'est vrai, mais c'est assez irrégulier. Je travaille intensivement avant la sortie de chaque collection : cela varie beaucoup car pendant des mois, cela peut être très calme. Si parfois je rate quelques jours de cours, ça ne me dérange pas, et ça ne m'empèche pas de suivre les cours au lycée comme tous les autres élèves.

  • T'habilles-tu de cette façon pour te démarquer ou pour suivre la mode ? Apprécies-tu les créations de Catherine André ?

 ! Je m'habille de cette manière, non pas pour me démarquer des autres, ou pour suivre la mode, mais simplement pour assumer ma différence et surtout parce que, pour moi, chacune de ces tenues est une création. Pour elle, les vêtements sont  "un art comme un autre". J'apprécie énormément toutes les créations de son employeur, "oh ouaiiiis !"

  • Quels sont tes rapports avec Catherine André ?

J'entretiens de très bons rapports, autant professionnels qu'amicaux, avec Catherine André ainsi qu'avec sa famille.

  • Voudrais-tu changer de créatrice ou restes-tu avec elle par choix ?

Je pense que pour l'instant c'est une véritable chance pour moi de travailler pour cette créatrice. Tant que je serai à Millau, je continuerai avec elle, puis après mon bac, j'aimerais partir dans une agence de mannequinat pour arrêter le free-lance*. Une proposition de contract exclusif aux alentours de Paris m'a été proposée.

*Free-lance : qui exerce sa profession de façon indépendante.

http://www.catherineandre.com/

Rédactrices : Perreau Alice & Boucard Julie

Modifier le commentaire 

le 18 mars 2012 à 21:22

haut de page