article d'Adeline Vernhet

Des affrontements opposent manifestants pro-européens et forces de l'ordre. Kiev, Rue Hrushevskoho, le 22 janvier 2014 à 14h25.


HERBAUT Guillaume:
Guillaume HERBAUT, est né en 1970. C'est un photographe de 44 ans. Il a été récompensé par la Fondation de France en 1999, il se consacre depuis quelques années à des lieux historiques. Il a gagné le Prix Kodak critiques en 2001. Guillaume HERBAUT a aussi remporté le prix Fuji du livre l'année suivante. Le festival de Visa pour l'image expose son travail depuis Septembre 2004, la même année il a été lauréat du Prix Lucien Hervé. En 2009, il a eu le deuxième prix «question contemporaine» au World Press Photo. Aujourd'hui, il exerce dans le but de révéler le travail des tragédies.  Son objectif est de provoquer des questions de part ses photographies.

Au premier plan il y a un homme avec plusieurs protections, pour se protéger des tirs, et du feu  (casques, lunettes, bouclier, combinaison), cet homme brandit son poing en l'air. Il est au centre de la photographie.

Au second plan un mur de feu se dresse derrière l'homme qui se trouve au premier plan. Les flammes enfument la ville, et l'épaisse fumée noire se repent dans toute la ville. On peut voir des pneus brulés au pieds des flammes.

La photographie est rectangulaire et les couleurs sont plutôt sombres.
 
J'ai choisi cette photographie car elle représente bien l'affrontement qui oppose les manifestants pro-européens et les forces de l'ordre. Pour moi c'est une photographie qui choque le public et qui permet de se remettre en question car la violence de cette manifestation ne résoudra  pas les problèmes du pays.

Modifier le commentaire 

par MARIE-NOELLE FALC le 01 oct. 2014 à 22:13

haut de page