L'histoire du Midi Libre

Avant la Seconde Guerre Mondiale, il y avait en France environ 220 à 230 journaux, presque tous dits d'opinion, et reflétant celle de leur patron. Lorsque la guerre éclate, certains décident de collaborer idéologiquement (une cinquantaine), d'autres s'opposent radicalement à l'occupant (une vingtaine), et la majorité continue de publier en collaborant plus ou moins. A la fin de la guerre, seuls 20 journaux seront autorisés à se maintenir, compte tenu de leur comportement exemplaire.

 

Le journal quotidien Midi Libre a été fondé par les Résistants du Midi en 1944, selon les ordonnances promulguées la même année par le Général De Gaulle.

Il remplaça les journaux "L'Eclair"et "Le Petit Méridional", qui collaboraient avec les Allemands lors de la Seconde Guerre Mondiale et surtout à partir de novembre 1942, quand la zone dite libre fut envahie elle aussi.

Mené par Armand Labin, les résistants du Midi ont envoyé en prison les anciens directeurs collaborateurs comme cela s'est fait partout en France de la même façon.

Sa zone de publication correspondait à la zone d'influence du mouvement résistant "zone libre du midi". C'est pourquoi le journal Midi Libre continue de paraître à Rodez, Millau, Saint Affrique, qui sont au nord, mais qui pendant la Seconde Guerre Mondiale ont lutté aux côtés des résistants de la zone libre du Midi.

La première édition du journal est parue le 27 août 1944 sous format recto verso pour célebrer la Libération de Montpellier en 50 000 examplaires. Il parle aussi de l'arrivée du Général de Gaulle à Paris. Les fondateurs du Midi Libre étaient :

- Jean Bène, alors maire de Pézènas, président du comité de Libération de l'Hérault.

- Armand Labin, journaliste et résistant d'origine roumaine dont le nom perdure dans l'ours* qui paraît encore sur le journal.

Les premières éditions sont avec peu de pages. En 1950 sort la première édition du dimanche. La couleur apparaît vers 1960.

Aujourd'hui, le Midi Libre fait partie d'un groupe de presse, l'un des 5 de France. Ce groupe comprend : Midi Libre, Centre presse, l'Indépendant, Montpellier Direct Plus (un gratuit), ainsi que deux hebdomadaires (Le Journal de Millau, le Saint Affricain), et quelques magazines (Midi Gourmand, Terre de Vin, Terre Catalane).

Merci à M.Alain Martinez, qui nous a fait visiter l'Imprimerie du Midi Libre et a répondu à toutes nos questions avec des réponses érudites mais claires.

Modifier le commentaire 

le 03 juin 2012 à 17:13

haut de page