Traditions culinaires Italiennes !

 

 

LES TRADITIONS CULINAIRES ITALIENNES

*

Le repas traditionnel italien est composé comme ceci : il débute par les «antipasto», hors d'oeuvre. Le «primo piatto» est composé de pâtes, pizzas, risotto, gnocchi… Puis vient le «secondo piatto», lui composé de légumes et viandes ou poissons. Le repas se finit avec le «dolce» qui signifie dessert, fruits, gâteau sans oublier les fameuses «gelato». Tout au long du repas les Italiens boivent du bon vin tel que le chianti (vin rouge), le lambrusco (vin rouge pétillant) ...

Les féculents et le reste sont mangés séparément. Le pain est essentiellement remplacé par le primo piatto. Les desserts sont peu consistants voire presque inexistants. On remarque donc que les pâtes sont une tradition, et le centre du repas. Elles viennent de Sicile, où elles ont été introduites par les Arabes. Le fromage et l'huile d'olive sont également des composants très présents dans la gastronomie italienne, l'huile d'olive est la remplaçante du beurre, et le fromage est autant associé aux plats qu'à l'entrée ou même aux desserts .  

Il existe 3 types de pâtes en Italie :

 

- les pâtes dites sèches, faites de farine de blé dur et d’eau (spaghettis, les « nœuds papillons », …)

 

- Les pâtes aux œufs (tagliatelles, fettucines, …)

 

- Les pâtes farcies (raviolis, tortellinis, cappellettis, cannellonis, …).

 

Les pizzelles sont les ancêtres de la pizza. La pizza, elle, est l’une des nombreuses galettes méditerranéennes, actuellement sous forme de disque de pâte, assaisonné et cuit au four. Elles sont apparues à Naples au début du XIXe siècle. Au sud de l’Italie, les pizzas ont une pâte assez épaisse et peu de garniture, contrairement au nord de l’Italie où leur pâte est très fine et la garniture plus généreuse. Cela est dû en partie au fait que le sud de l’Italie est davantage «pauvre», d’où l’épaisseur de la pâte qui permet de nourrir la population avec un coût moindre.  

 

 

Le risotto est une spécialité typique d’Italie, existant depuis le XVe siècle, période où les Italiens développaient eux-mêmes leur variété de riz. A la base, c’est un plat de « paysan » du Nord de l’Italie, avant de se répandre dans tout le pays. C’est un plat qui doit être cuisiné avec du riz rond, pour qu’il soit onctueux à l’extérieur et al dente au cœur. 

 

Les gnocchis sont des boulettes de pomme de terre ou de semoule de blé ressemblant étrangement à des pâtes, cuites d'ailleurs de la même façon.

 

Il existe de nombreuses sortes de fromage comme : 

- Le gorgonzola fabriqué à base de lait de vache, typique de la Lombardie. Utilisé autant dans un risotto que dans un dessert. 

- La Mozzarella au lait de bufflonnes, typique des Pouilles. En salade avec des tomates.

 - Le Parmesan au lait de vache, typique de Emilie-Romagne. Dans la majorité des plats.

- Le Pecorino au lait de brebis.

- Le Mascarpone originaire de la région Piémont-Lombardie, à base de lait de bufflonnes, utilisé dans de nombreux desserts italiens comme le célèbre tiramisu.

 

Les glaces sont l'un des dessert les plus répandus en Italie pour leur onctuosité et leurs multiples goûts comme Fior di latte (Fleur de lait), Stracciatella (au pépites de chocolat), café, ... Elles sont aussi sous forme de granités (glace pilée avec différents arômes).

 

 

Modifier le commentaire 

le 03 juin 2012 à 16:52

haut de page